L’incivilité

Tu te crois malin quand tu fais preuve d’irrespect ?
Tu te crois humain quand tes insultes ont de l’effet ?
Et des fois tu penses au lendemain de tes forfaits ?
Quand tes victimes tremblent encore de ce que tu leur as fait ?

Oh toi l’homme de la rue qui insiste après d’innombrables non
Oh toi l’enfant perdu qui passe ses nerfs sur les plus faibles sans raison
Oh vous l’équipée m’as-tu-vu connue de tous les environs
Oh vous les bruyants inconnus sourds à nos supplications

Qu’advient-il de ceux dont vous pourrissez la vie ?
Que feraient-ils de vous si vous étiez à leur merci ?
Pensez-vous vraiment avoir le droit d’agir ainsi ?
Croyez-vous vraiment que pour toujours vous serez vernis ?

Que jamais personne ne s’insurgera contre vous ?
Que jamais personne ne vous mettra au garde à vous ?
Que les gens ont trop peur pour se plaindre de vous ?
Que vos représailles suffiront à vous protéger de nous ?

Oui, ceux qui ne s’écrasent pas devant les beau-parleurs
Ceux qui savent très bien gérer une bande de branleurs
Qui vous mettront la pâté sans même une goutte de sueur
Et qui s’en iront le cœur en paix, vous laissant avec vos pleurs

Share