Le côté obscur de la France

Debout dès l’aube tous les matins
Pour mon labeur quotidien
Marre de cette spirale sans fin
Pour enrichir des cols blancs mesquins !

Seule excuse à cette accoutumance
Payer les factures de l’indépendance
Tous les crédits ont leurs échéances
Même si ça me coûte plus que des créances !

Refrain : La France de par son côté obscur
Refrain : Corrompt le jugement des générations futures
Refrain : Aujourd’hui plus moyen d’éviter la rupture
Refrain : Avec ou sans contre-mesures

Chaque travailleur sur le quai de la gare
Attend son heure le regard hagard
A peine éveillé et déjà en retard
Merci les transports pour cet égard

Comment vais-je finir la journée
Crevée, vidée de ma personnalité
Egarée dans l’uniformité
Du monde de l’esclavage rémunéré.

Refrain : La France de par son côté obscur
Refrain : Invite ses gens à tolérer la dictature
Refrain : Nos indignés feront ils bonne mesure
Refrain : Pour dénoncer cette imposture

On m’a dit que j’étais très compétente
Dans ce poste aux règles oppressantes
Mais chaque jour ma hiérarchie dilettante
Me reproche mon attitude dissidente

Même si je travaille pour leur promotion
Dans leur univers de prohibitions
Inutile de mener l’insurrection
Tout ce que j’y gagnerai c’est l’éviction

Refrain : La France de par son côté obscur
Refrain : Encourage l’abus de forfaitures
Refrain : Quel fanfaron assumerait sa candidature
Refrain : Dans ces querelles d’investitures

Pourquoi m’élever contre ces moulins
Qui brassent de l’air pour mon bien
Prétextant que leur pouvoir divin
Serait bien trop lourd pour mes petites mains

Tous ces monstres d’arrogance
Règnent en maître sur toute la France
Reléguant leur incompétence
Entre copinages et révérences

Refrain : La France de par son côté obscur
Refrain : Aime à cautionner assassins et ordures
Refrain : Le nouveau pantin fera t’il bonne figure
Refrain : Dans ce climat de dettes envers les pourritures

Prise entre couards et félons fuyards
Entre vrais tocards et patrons braillards
Il ne me reste qu’un seul véritable exutoire
Me faire passer pour une vile barbare

Le voile des apparences finira par tomber
Seule ma génération peut s’en assurer
Ferons-nous enfin des choix avisés
Pour endiguer cette crise de société

Refrain : La France de par son côté obscur
Refrain : Fait de bien dangereuses gageures
Refrain : Quand le système révèlera sa déconfiture
Refrain : Il n’y aura de place que pour des sépultures

C’est dans cette ambiance pesante
Que notre belle classe dirigeante
Fait campagne contre la grogne montante
D’une génération fraichement indépendante

Nous n’avons pas d’autre solution
Pour régler cette sale situation
Il faut changer de direction
Et nous faire entendre sans restriction

Share