Le chemin

Cette longue voie continue
Comme une ligne sans issue
Avec tant de ramifications
Qui mènent à tant de destinations
Cette immobile, à première vue,
Va partout sans aucun but
Qu’on la suive jusqu’à l’horizon
Ou qu’elle nous mène à la maison
Dans un bolide ou les pieds nus
Sur Terre, mer, ou air, suspendu
Le temps semble jouer de déraison
Face à ces infinies à l’unisson
Une grande boucle ininterrompue
Parcourant le monde sans fin ni début
Une longue route sans direction
Qui, comme nous, finalement, tourne en rond.

Share